Ce matin seront élus Benoit Kandel et Alain Philip en tant que premier et 5 ème adjoint de la ville de Nice. Elu, le premier, nommé, le second, pour être précis.
Un conseil municipal extraordinaire se déroule en effet en mairie, en ce 24 décembre. Vous connaissez mon impertinence mesurée, alors vous savez que je ne manquerais pas de relever les noms des absents, heureux vacanciers qui bravent peut être d'ores et déjà le soleil des tropiques ou la fraicheur des stations.
Pour revenir à ce mini remaniement, je ne sais pas si les niçois en récolteront bientôt les fruits, mais je tente un avis personnel : les parlementaires écartés, Mme Marland pour les raisons que les niçois au fait de la politique locale imaginent, M Salles pour l'amitié de presque 30 ans, il restait à opérer une sélection parmi les autres adjoints.

adjointsdu24dec.JPG


Il est vrai que la succession d'Eric Ciotti méritait beaucoup d'attention. Ne concentrait-il pas en ses mains la majorité des gros portefeuilles ?
Quoi qu'il en soit, je me dois de reconnaitre que le choix de Benoit Kandel est encore une surprise. Ce choix marque indéniablement un renouvellement de la classe politique niçoise. Car Christian Estrosi avait tout de même réussi à se faire élire en "recyclant " (ils ne m'en voudront pas !) une petite dizaine d'élus de Jacques Peyrat. Mme Estrosi-Sassone, Auguste Vérola, Olivier Bettati mais aussi le Docteur Martinaux, Mme Monier-Pierre....
Pour ce 1er adjoint de choix, je reconnais qu'il présente au moins deux qualités : il fait preuve d'une humilité bienvenue, ne manie pas le discours démago-séducteur des "politiques". Je m'autorise à le dire pour l'avoir écouté dans les comités de quartiers depuis le printemps. De plus, sa carrière passée en gendarmerie le place automatiquement dans les élus pour qui "servir" doit avoir du sens. Cette quasi garantie d'honnêteté ne peut que rassurer les acteurs et observateurs de la politique locale.

Je vais vous livrer un autre avis : le sub-délégué à l'urbanisme, Alain Philip qui porte au cœur de l'équipe Estrosi le maillot de " la gauche moderne" devient adjoint. Et je n'ai pas d'à priori, ni de ressenti à son égard. Une étape de l'ouverture, que ne renierait pas Nicolas le Grand. A lire, le Figaro, qui n'a pas grand chose à nous livrer pour les prochaines personnalités d'ouverture...


Rajout à 18h30:
L'élection du 1er adjoint suite à la démission d' Eric CIOTTI s'est déroulée ce matin, par un vote à bulletins secrets, en l'absence de 14 adjoints ou conseillers municipaux, de la majorité comme des groupes d'opposition. 9 avaient donné pouvoir.
La candidature de Benoit Kandel a recueilli 53 voix, le groupe "Changer d'Ere" et les deux fidèles à J.Peyrat ne prenant pas part au vote. Christian Estrosi à procédé également à la redistribution des délégations anciennement détenues par Eric Ciotti. Le premier adjoint garde donc ses anciennes délégations et se voit charger également du stationnement, de la circulation, des installations classées, publicitaires ainsi que du mobilier publicitaire.
Mme Paquis obtient le développement durable et l'écologie en plus de sa délégation à la recherche. M Philip, l'autre promu de la matinée, puisqu'il devient le 5 ème adjoint reprend une part des travaux, du foncier et de l'aménagement urbain en plus de ses charges d'urbanisme et de l'architecture.
Olivier Bettati, adjoint des "Collines" est aussi en charge de la voirie. Cette nouvelle délégation justifiant qu'il soit proposé par le maire, puis élu par le conseil pour devenir Conseiller Communautaire. (il n'obtient "que" 44 voix....)
Pour être complet, et parce qu'il faut du monde pour remplacer un Ciotti, Mme Nadia Lévy reçoit une délégation au protocole et à l'événementiel.
Mlle Marine Brenier, 50 ème sur la liste de cette majorité, devient conseillère municipale et a reçue ce matin une sub-délégation à la jeunesse et à la vie étudiante, (à partager avec Mlle Ilyana Eloit, la benjamine du conseil municipal.) Et le droit de rencontrer le patron à la luxueuse permanence du parti en fin de matinée.


Allez, en attendant le vélib' et le conseil communal consultatif, je passe en roue libre pour au moins 24 h.