700-654072-Diplome_du_chasseur_de_Pokemon.jpg

PRESQUE UNE HISTOIRE ....avant de se coucher.

Que les enfants restent des enfants, que les adultes prennent leur responsabilités. PREMIÈREMENT

ENSUITE: La peur n'évite aucun danger. Les parents le savent, et doivent l'apprendre à leurs enfants. Le danger de confondre le réel et le virtuel est RÉEL. Il semble que le chemin qu'emprunte notre civilisation soit celui du mélange entre ces deux ingrédients de la vie. Je préférais l'IMAGINAIRE. Je ne m'y fais pas. Mais bon. Je reste aux aguets.

Je me rassure en me disant que les jeunes adultes et les adultes qui sont fascinés sont des adultes qui ont su rester de grands enfants. MAIS cela ne me rassure toujours pas, en fait.

Le jeu japonais qui mêle le réel au numérique, un jeu d'enfants gagnera t'il le monde adulte ? Celui des adulescents ?

Si j'en parle, c'est que le phénomène était mondial. Les gendarmes qui alertent sur leur compte officiel twitter. Si vous êtes le dernier des looser à ne pas être au courant, lisez cet article du Monde en ligne. Les Universités dans le monde s'ouvrent à Pokémon.

Pour conclure, j'en ai eu la preuve ce soir, une nouvelle fois, mais je ne m’étendrai pas, sachez que "souvent les parents font les enfants, toujours les enfants font les parents." (Jaques Salomé)

Heureusement, la chasse aux Pokémon a (presque) disparue, aussi vite qu'elle était arrivée. "Ça prenait grave de la batterie."
Tout est dit !