C'est aujourd'hui 9 mai que nous avons l'habitude de fêter l'Europe. Et la fête, un peu oubliée, sera un peu triste cette année. Les crises ont empêchés en France que l'Europe soit l'un des thèmes importants de la campagne présidentielle, l'on peut imaginer facilement qu'elle ne soit pas un thème de l'élection législative. Et puis les résultats des élections grecques, avec la poussée des extrêmes et notamment l'entrée à l'assemblée de 21 députés d’extrême droite sont là pour nous rappeler que les message du repli et de la haine de l'étranger sont porteurs. Pourvoyeurs de voix, pas d'idées pour sortir de la crise.
En pleine semaine, en pleine déprime des europhiles, je tenias simplement à publier à nouveau mon billet de l'an dernier. Symboliquement. Les valeurs du drapeau nous inspirent peut être ? Et un coup d’œil vers notre action à la frontière italienne de l'an dernier permet également de constater que l'invasion des tunisiens venus manger le pain des français n'a pas eu lieu. Agiter les peurs, attitude facile pour se dédouaner...

J'ai envie de me tourner encore une fois vers l'idée que l'Europe éloigne les guerres, rapproche des forces aptes à garantir des modèles de sociétés et de démocraties dignes des avancées éclairées de notre histoire.
L'Europe a besoin de nous. Les européens aussi. Un peu de recul cette année pour agir mieux dans les prochains mois ?




Le drapeau européen était au cœur de notre action symbolique pour ce 9 mai. Fêter l'Europe avec ce déficit d'Europe qui s'est présenté lors de la crise des immigrants et réfugiés au sud de l'Italie n'était pas chose évidente.

Selon l'artcicle Wikipédia qui lui est consacré, le drapeau est au carrefour d'histoires et de symboles.


Le nombre douze : Il incarne la perfection et la complétude. Ce nombre correspond aux 12 heures du jour et de la nuit, ce qui évoque le cadran d'une montre, mais aussi les 12 mois de l'année. Cela signifie que l'Europe évolue.

Ce nombre aurait également eu pour inspiration la religion chrétienne: les douze tribus d'Israël, les douze apôtres, les douze étoiles de Marie sur la médaille de la Rue du Bac inspiré de la Bible:« Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête. » (Apocalypse 12,1). Mais il trouve également ses origines dans l'Antiquité avec notamment les douze signes du zodiaque, les douze travaux d'Hercule, Loi des Douze Tables romaine...

Ce nombre a été faussement présenté comme le symbole des 12 premiers États membres de l'Union Européenne, puisqu'il existe depuis 1955. Il y a confusion avec un projet de drapeau à quinze étoiles, représentant les pays alors membre du conseil de l'Europe, qui avait été proposé en 1953.

Le bleu : la couleur bleu azur représente le ciel. Il représente également, dans son caractère religieux, la couleur de la Vierge Marie.

Les étoiles : à 5 branches, elles représentent les peuples d’Europe. Dans un discours prononcé à Strasbourg en 1990, Václav Havel considéra les douze étoiles comme un rappel que le monde pourrait devenir meilleur, si nous avions de temps en temps le courage de regarder vers les étoiles.

Le cercle : il est entre autres un symbole d'unité, de solidarité et d’harmonie. Les pointes des étoiles ne se touchent pas, le cercle reste donc ouvert, ce qui signifie que l’Europe ne constitue pas une société close, mais s’ouvre au contraire sur le monde.



"Les douze étoiles comme un rappel que le monde pourrait devenir meilleur, si nous avions de temps en temps le courage de regarder vers les étoiles."

"...cercle symbole d'unité, de solidarité et d’harmonie. Les pointes des étoiles ne se touchent pas, le cercle reste donc ouvert, ce qui signifie que l’Europe ne constitue pas une société close, mais s’ouvre au contraire sur le monde."

L'Europe, une belle idée, vivre ensemble et s’ouvrir sur le monde, un idéal toujours à construire !

logo_9_mai_fetedeleurope.jpg