Merveilleuse fin de semaine printanière. Un parfum de préparatifs de vacances. Le MoDem 06 prépare l'été, et donc la rentrée. Les enfants préparent les spectacles de fin d'année et fignolent le cadeau de la fête des pères. (en pot de yaourt ?)
Et de façon incroyable, d'abord incompréhensible, François Bayrou revient dans l'actualité. Presque au 1er plan ?
Avec un billet qui lui est favorable, le 1er en trois ans, sur le blog d'un député du Nouveau-centre, puis des articles de presse, nous apprenons que Bayrou pourrait voter deux ou trois lois de la majorité présidentielle.

Qui peut être surpris par cela ? Personne n'ayant déjà écouté, ou lu, un discours de François Bayrou. Mais voilà, le problème est que l'entonnoir médiatique est à la fois étroit et efficace. En 3 jours, un véritable emballement médiatique s'est crée, à mon avis de façon extrêmement bien orchestré.

Une preuve, le teasing(la mise en bouche, désolée) par Jean-Pierre Raffarin il y a environ 1 mois. .." F.Bayrou peut revenir dans notre famille, au centre-droit...."
Suite de cette orchestration: une très rapide analyse démontre que l'enjeu du poids électoral du centre est bien réel. Le NC et Jean Arthuis, qui se mariaient au moment des régionales, pour faire vaciller le bateau MoDem, semblent ne plus se parler. Ils vont donc rassembler le centre, à deux congés de fin de semaine de distance.
Le 3 ème élément de démonstration, si nécessaire, est la pertinence des mises en garde de Bayrou, notamment sur le poids de la dette, colossale, qui aujourd'hui, malheureusement dirais-je, crève les yeux. Avec moins de dette, la crise aurait pu être dépassé par un investissement exceptionnellement doté. Pas avec les limites actuelles.
Enfin, la politique de communication ne cherche que des formules. N'a le temps que de l'annonce, peu celui de l'analyse ou de la mise en perspective. L'info s'écrit en même temps que la vie avance ou que le jour passe, vite.
Conclusion: que l'on se rassure, il n'y a pas de rapprochement avec M Sarkozy. Même pas une droitisation. Que ceux qui veulent y voir un re-centrage le voit, et je n'en suis pas malheureux. Pour les autres, continuons de réfléchir, de proposer, d'observer, de tester...
Sachons garder notre sang-froid, le sillon, suffisamment profond, empêche de semer n'importe où.


Et il y a du travail, avant de faire une grande récolté !

Je fais un pari : Avant la fin de la coupe du monde, le mercato du Centre aura commencé. Prix des transferts et tactiques de jeu restent inconnus, mais nous ne subirons pas, nous agirons !


NB: Oui, bien sur, comme la presse et les médias, j'utilise une photographie d'archives. Mais je ne la présente pas dans un contexte tout à fait détourné, de type, photo d'il y a 3 ans où Bayrou sourit avec le Président de la République. Non, en bas à droite de l'image, ce n'est pas la talonnette du président.

fbetFBrecoupeeencore.jpg

(photoSH-Marseille-Mars2010)