Il y avait l'affaire des bijoux de la reine, la chronique de "madame" dans Nice-magazine, les robes de la Fourmi, il y a aujourd'hui une affaire qui ne fait aucun bruit. Pas même en coulisse. En tout cas, celles et ceux qui sont en charge de la gestion de notre cité, devront chercher dans les caves, les greniers et les jardins.
Où sont donc passées les statues du toit de l'Opéra de Nice ? Parties en restauration il y a plusieurs années, il semblerait que les services aient oublié de suivre la question.
Le conseiller municipale sub-délégué au patrimoine, quand il aura fini de soigner son image médiatique, pourra commencer l'inventaire des trésors niçois disparus ou en péril.

A suivre.