Les médias nationaux viennent d'annoncer le début des évaluations de nos ministres. Pression avant un remaniement annoncé pour mars. 30 critères différents pour évaluer nos ministres !
Il y en a un que je voudrais voir noté. Je n'ai pas besoin de prononcer son nom. Je propose un critère, simple et chiffré: quelles sont les dépenses de communication des collectivités dont il a la charge. Nul besoin d'un cabinet privé d'évaluation, il suffit de publier les chiffres.
Et en cette période de campagne électorale, comment la loi peut-elle être à ce point moquée ? Si elle est respectée, au sens strict, il me semble que son esprit est baffoué !
Quand je vois les murs de notre ville se couvrir de visuels aux tailles gigantesques faisant la promotion des actions du Conseil Général (voie Malraux de ouest en est), les encarts payés dans NM*, je trépigne. Mais je fais confiance aux instances de contrôle des comptes de campagne de mon pays. Mais comment parler de ne pas favoriser les sortants, c'est-à-dire ceux qui sont déjà élus (cumulent), et tolérer de telles dépenses de communication à 60 jours du premier tour des élections cantonales ?


-*pour nous dire d'acheter des forfaits de ski promenade des anglais à la Maison du Département !