J' ai emporté des devoirs de vacances. Je ne les ai pas faits. Je ne ne les ai pas finis, en fait.
Mais pour autant je suis resté attentif à mon environnement, à l'actualité. C'est l' été.
Concentré au maximum sur mes vacances, tentant de garantir le fragile équilibre entre découvertes, farniente et un recentrage nécessaire sur ma petite famille, il y a quelque chose qui m'est devenu totalement insupportable.
L'été, il y a ceux qui ont des vacances, ceux qui partent en vacances, et les autres. Par exemple, ceux qui n'ont pas de vacances, ceux qui ne partent pas en vacances, ceux qui ne travaillent pas, donc sont en quelques sorte "toujours" en vacances, et ne partent pas .
Mais cet été, l'insupportable, pour moi, c'est le film des vacances de Nicolas Sarkosy, notre Président.

Il est président depuis 103 ou 104 jours, son bilan est parait-il excellent. Mais de ces 104 jours et de son bilan, j'ai envie de déduire la nuit au Fouquet's, les 4 jours sur le Yacht de luxe, les deux ou trois week end sur le fort de Brégançon, et les dix jours aux Etats-Unis.Vous me trouvez un peu tatillon ?
Bien sûr, il a mis le Parlement au travail, des tas de ministres qui occuppent les terrains médiatiques et les terrains de l'action du moment. (un crash d'avion, un contrôle en mer, un accident de manège...) Mais il y a des promesses électorales qui se font oublier, comme ne pas remplacer un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, trop dangereux.





Et puis catastrophe, les sages du Conseil Constitutionnel, eux ne partent pas en vacances. (je crois qu'ils sont mieux indemnisés que les chômeurs, mais je n'en connais pas personnellement, des sages, pas des chômeurs) Et voila la plus populaire des promesses électorales, la réduction d'impôts liée à l'amortissement des prêts immobiliers qui est partiellement rejetée par le Conseil Constitutionnel. Au mois d'août !
Le soldat Filion doit réagir. Le Président est déjà rentré deux fois en urgence pour des enterrements ou autres obligations de Président. Le budget de la France va économiser 8 milliards d'euros! Mais il y aura quelques mécontents.
En fait , l'été, je croyais que les dangers étaient les rencontres rapides avec l'alcool, la fête, le sexe et la vitesse, les radars, les méduses ou les feux de forêts.
Les coups de soleil.

En fait non.
L'été, ce qui est dangereux , c'est de récupérer la fin des négociations de libération des infirmières bulgares en peaufinant des contrats de vente d'armes, et les angines blanches. Les angines blanches ça peut gêner toute une famille, au point de les empêcher de rencontrer toute une autre famille pour un barbecue. Le plus fou dans l'histoire, c'est que le Président, il n'attrape pas d'angine blanche. La maison louée par des amis elle doit avoir une pièce avec une climatisation plus performante, plus sensible.

Voilà, cet été, je suis parti en vacances. J'ai traversé la France en partie, par le centre, en voiture. J'ai rencontré beaucoup de radars, de trés beaux paysages, des aires d'autoroutes pas toujours bien équipées pour se détendre. J'ai écouté les informations à la radio. Chaque jour j'ai pu entendre les réactions de notre Président . Il a communiqué ses réactions sur beaucoup de sujets d'actualité. Heureusement que cela ne dure que 5 ans. Premier Président de l'Europe, il ne réagira peut être pas a chaque fait d'actualité, pendant les vacances au moins ! Et j 'espère que personne ne lui dira que je n'ai pas finis mes devoirs de vacances.

Une pensée pour ceux qui ne partent pas en vacances, et une pour ceux qui veillent sur nos vacances !