Je tiens à vous remercier d'être là, quelque soit la porte par laquelle vous entrez, et quelques soient vos appointances politiques, philosophiques ou religieuses. Il faut de plus en plus de courage pour veiller tard sur internet, avec ce froid hivernal que l'on attendait mais que nous n'espérions plus ! Ce billet s'appelle Bas les masques, le Retour parcequ'il est une suite du billet où j'avais commencé à me présenter. Et des contours nets à ce bloc-notes quasi-quotidien, cela veut dire vous donner des éléments qui expliquent mon travail "en ligne". J'ai rêvé ce blog en noir et blanc pour donner du relief à des idées, à des images et à mes engagements quotidiens.
Les commentaires sont libres, ouverts sur une longue période, mais modérés à posteriori. Je ne suis pas célèbre (non maman), pas médiatique (non Stéphane, ça va venir) et je n'ai donc pas à craindre d'insultes, de révélations glissées fortuitement par une main discrète et mal intentionnée. Pour autant, je n'ai pas envie de devenir un relais pour des blogs qui n'on rien à voir avec la Politique, Nice, la Citoyenneté, l'Europe ou la Photographie par exemple. J'ai donc balayé deux ou trois messages, sans prévenir les auteurs. Je ferais plus soft dans mon balayage et me plierait à l'Ethique qui baliserait le "net" mieux qu'elle n 'envahit nos rues.
La plupart des billets publiés sont lus, relus et "travaillés". Une part plus faibles de billets sont spontanés, le temps de les taper, et donc laissent la place à des phrases trop longues et avec des fotes d'orthographes à chaque mot.
Les photographies sont toujours brutes, sauf une plaque d'immatriculation gommée grossièrement, un découpage léger qui n'est pas un re-cadrage. Un léger trait blanc montre une petite erreure de découpage, parfois je vais trop vite, ou je vais...trop tard...
L'inspiration ne m'a jamais manqué depuis deux mois, la Politique est partout, tant les relations entre les gens sont passionnantes mais méritent des amortisseurs, des protocoles, des organisations.Je résiste souvent à réagir à l'actualité. Poster un billet à la mémoire de l'abbé Pierre est moins utile que de donner des chaussettes sèches à un sans-logis.Le Téléthon ou les "pièces jaunes" (de babeth en 2008 !)peuvent se passer de ma publicité .
Enfin, l'habillage tarde un peu, mais il va arrivé. Donc "Regards et Poltique"trouvera son rythme de croisière en pleine campagne présidentielle et législative, se reposera en septembre, au moment des sénatoriales et cassera la baraque pour les municipales de 2008.Et oui, je dois me rendre à l'évidence, mettre des photographies de Rome n'auront pas données une aura internationale à mon bloc-notes.C' est un blog local.
Vous êtes au bout du billet : vous gagnez un coucher de soleil sur les collines niçoises, par grand froid, ce jour.

Au plaisir de lire vos commentaires ! Vous pouvez me contacter par courriel, contactATfabien-benard.eu